Interview avec des jeunes de la Paroisse St.-Ephrem

Interview avec des jeunes de la Paroisse St.-Ephrem

Dans le diocèse de Lyon, plus d’une centaine de jeunes se prépare à vivre les Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) en juillet à Rio (Brésil). Parmi ces jeunes, 10 assyro-chaldéens d’origine irakienne feront le voyage. Pour la rédaction du site du Diocèse de Lyon, ils expliquent en quoi cet événement est important pour eux, comment ils s’emploient à le financer et invitent d’autres jeunes, non encore inscrits, à les rejoindre.

Pourquoi souhaitez-vous participer aux JMJ ?
Dans notre groupe, composé de jeunes de 20 à 30 ans, personne n’a jamais participé aux JMJ ou rencontrer Benoît XVI. Le fait que les JMJ 2013 se passent à Rio, dans un pays très croyant, nous a donné envie de vivre cet événement.
Par ailleurs certains d’entre nous ont vécu un rassemblement de jeunes de la communauté chaldéenne en Allemagne en août 2012 et ont vraiment aimé cette expérience, cela nous a motivé à participer aux JMJ.

Comment pensez-vous financer ce voyage, dont le montant est de 2.100€ ?
Sur le montant total nous allons chacun donner 800 euros. Il reste donc 1.300€ à financer.
Depuis deux mois, une fois par semaine, nous nous réunissons pour trouver des idées. Nous avons commencé par vendre des bougies à la sortie de la Messe tous les dimanches dans notre paroisse. Nous allons nous ouvrir à d’autres paroisses. Nous recherchons également des donateurs, mais cela est très difficile.
Aujourd’hui nous espérons arriver à financer la moitié des 1.300 euros par nos actions. Au besoin nous compléterons. Nous sommes motivés !

Quelles sont vos attentes par rapport à ce voyage ?
Vivre les JMJ une fois dans sa vie, voir d’autres jeunes, découvrir d’autres cultures. C’est l’occasion de la rencontre. Nous avons déjà commencé par rencontrer les autres jeunes du diocèse qui partent avec nous.

Que diriez-vous à des jeunes qui se posent la question de partir ou non aux JMJ ?
Le seul souci c’est le budget ! Parce que tout le monde n’a pas forcément de revenus, certains sont étudiants. Mais ce qui compte c’est la motivation. Nous prévoyons d’aller démarcher les entreprises, les mairies, les associations. Ceux qui hésitent peuvent nous rejoindre !

Pour terminer, il y aura d’autres jeunes de la communauté assyro-chaldéenne à Rio. C’est important pour vous ?
Oui et nous espérons pouvoir les rencontrer, eux aussi. Nous savons déjà qu’une centaine de jeunes parisiens sera aux JMJ. Il y aura certainement d’autres communautés irakiennes venues d’autres pays, comme la Suède, la Grande-Bretagne… C’est un temps de rencontre unique pour une communauté aussi dispersée que la nôtre.

No comments yet

Comments are closed

Michigan SEO