Le Cardinal Sandri et le synode chaldéen

Le Cardinal Sandri et le synode chaldéen

Radio Vatican

Le synode des évêques de l’Église chaldéenne s’est ouvert lundi avec pour objectif l’élection d’un nouveau patriarche. Présidé par le cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, le synode de cette Église principalement irakienne ne se tient pas à Bagdad pour des raisons de sécurité.
Mandaté par le Pape pour présider cette assemblée et ce vote, le Cardinal Sandri rappelé aux 17 évêques chaldéens réunis à Rome qu’ils sont tenus de respecter le secret électoral. Leur synode est en effet à huis clos.

Le cardinal Sandri leur a promis d’appliquer de manière impartiale les normes du droit ecclésiastique qui garantissent le respect de leur vote, libre et responsable devant Dieu.
La liberté de leur vote, sans conditionnement et sans pacte. C’est d’ailleurs un des trois aspects fondamentaux du scrutin à venir. Autres aspects essentiels, soulignés par le Cardinal Sandri : les évêques devront voter devant Dieu. Leur vote ne doit être subordonné à aucun autre intérêt. Enfin, ils doivent s’engager à donner leur voix au meilleur candidat, celui qu’il juge le plus compétent et digne de cette charge, sans aucune autre pensée que la gloire de Dieu et le bien de l’Eglise.

Quel message le pape a-t-il voulu adressé aux membres de ce synode. Je vous propose d’écouter le cardinal Sandri

 

RealAudioMP3

No comments yet

Comments are closed

Michigan SEO