Month: January, 2013

En synode à Rome, l’Église chaldéenne se choisit son nouveau Patriarche

En synode à Rome, l’Église chaldéenne se choisit son nouveau Patriarche

Radio Vatican

La communauté chaldéenne s’est donné rendez-vous ce lundi au Vatican. Benoît XVI a convoqué le Synode des évêques de l’Église chaldéenne à partir ce 28 janvier avec pour objectif l’élection de leur nouveau patriarche. Présidé par le cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, le synode de cette Église principalement irakienne ne se tient pas à Bagdad pour des raisons de sécurité.
Olivier Bonnel RealAudioMP3  

Ils viennent de Bagdad, Kirkouk ou Mossoul, mais aussi de la diaspora d’Amérique du Nord ou d’Europe, et représentent la diversité de cette communauté irakienne. Les 17 évêques venus à Rome vont devoir élire un nouveau patriarche de Babylone, après la démission du Patriarche Emmanuel III Delly au mois de décembre, pour raisons d’âge. Comme les autres communautés du pays, les chaldéens ont payé cher la guerre américaine lancée il y a bientôt dix ans et le chaos sécuritaire qui s’en est suivi. Cette Église comptait quelque 550 000 fidèles dans le pays avant l’invasion de 2003, 150 000 dans la diaspora. Aujourd’hui, après un exode massif, les proportions sont presque inversées.

Cette Église chaldéenne, que la tradition fait remonter à la prédication de l’apôtre Thomas, est à un tournant de son histoire. Dans un Moyen-Orient où les chrétiens s’inquiètent de l’avenir, les défis sont nombreux : comment prendre leur part dans une société irakienne toujours marquée par la violence ? Faut-il fuir ou rester ?

Un patriarche qui doit rassurer

« Nous avons besoin d’un chef qui nous aide à voir l’avenir, et qui rapproche les gens entre eux », estimait il y a quelques jours l’évêque de Kirkouk, Mgr Louis Sako. Un patriarche qui rassure une communauté fragilisée.

L’Église chaldéenne est la branche catholique de l’Église d’Orient qui avait refusé le Concile d’Ephèse en 431. Le patriarche Jean Simon Soulaka, élu en 1551, fut reconnu par Rome comme patriarche des Chaldéens. Mais l’union ne fut définitive qu’en 1830, lorsque Pie VIII confirma dans sa fonction le patriarche Jean Hormizd II avec le titre de patriarche de Babylone des Chaldéens.

(Photo: l’ancien Patriarche de Babylone, Emmanuel III Delly)

Le Cardinal Sandri et le synode chaldéen

Le Cardinal Sandri et le synode chaldéen

Radio Vatican

Le synode des évêques de l’Église chaldéenne s’est ouvert lundi avec pour objectif l’élection d’un nouveau patriarche. Présidé par le cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, le synode de cette Église principalement irakienne ne se tient pas à Bagdad pour des raisons de sécurité.
Mandaté par le Pape pour présider cette assemblée et ce vote, le Cardinal Sandri rappelé aux 17 évêques chaldéens réunis à Rome qu’ils sont tenus de respecter le secret électoral. Leur synode est en effet à huis clos.

Le cardinal Sandri leur a promis d’appliquer de manière impartiale les normes du droit ecclésiastique qui garantissent le respect de leur vote, libre et responsable devant Dieu.
La liberté de leur vote, sans conditionnement et sans pacte. C’est d’ailleurs un des trois aspects fondamentaux du scrutin à venir. Autres aspects essentiels, soulignés par le Cardinal Sandri : les évêques devront voter devant Dieu. Leur vote ne doit être subordonné à aucun autre intérêt. Enfin, ils doivent s’engager à donner leur voix au meilleur candidat, celui qu’il juge le plus compétent et digne de cette charge, sans aucune autre pensée que la gloire de Dieu et le bien de l’Eglise.

Quel message le pape a-t-il voulu adressé aux membres de ce synode. Je vous propose d’écouter le cardinal Sandri

 

RealAudioMP3

افتتاح أعمال سينودس الكنيسة الكلدانية لانتخاب بطريرك جديد

افتتاح أعمال سينودس الكنيسة الكلدانية لانتخاب بطريرك جديد. خطاب عميد مجمع الكنائس الشرقية

إذاعة الفاتيكان

بدأت صباح اليوم الاثنين في روما أعمال سينودس الكنيسة الكلدانية لانتخاب بطريرك جديد خلفا للبطريرك عمانوئيل الثالث ديلي

وقد ترأس أعمال السينودس بتفويض من قداسة البابا بندكتس السادس عشر رئيس مجمع الكنائس الشرقية الكاردينال ليوناردو ساندري الذي ألقى كلمة في الجلسة الافتتاحية أكد فيها لجميع الأساقفة أن البابا بندكتس السادس عشر يرافقهم بالصلاة خلال أعمال السينودس، كما وجه تحية إلى البطريرك ديلي لافتا إلى أنه قاد الكنيسة الكلدانية خلال فترة حساسة

بعدها قال الكاردينال ساندري إنه يعي جيدا الأهمية التي يوليها جميع الأساقفة الكلدانيين لتقليدهم الروحي العريق وتقاليد الآباء مشيرا إلى أن كل أسقف مسؤول في عملية انتخاب البطريرك الجديد خصوصا خلال الفترة الراهنة لأن هذا الأمر يتعلق بمستقبل الكنيسة الكلدانية وتقاليدها وإرثها وأوضاعها التاريخية والكنسية والاجتماعية. تابع ساندري يقول: الكنيسة الكلدانية تدعوكم إلى تقديم التضحيات اللازمة بأعين ينيرها الإيمان بعيدا عن المصالح الشخصية وبحثا عن مصلحة الكنيسة الكلدانية والكنيسة الجامعة. وتمنى نيافته أن يقود الروح القدس عملية انتخاب البطريرك الجديد، لافتا إلى أن هذا السينودس يُعقد في سنة الإيمان التي شاءها قداسة البابا بندكتس السادس عشر كيما يفهم الجميع بصورة أفضل أسس الإيمان المسيحي كهبة ينبغي إعادة اكتشافها، وأمل أن يقدم هذا السينودس شهادة شركة كيما يعم الوفاق ويمجد الآب بيسوع المسيح من خلال الروح القدس

هذا ثم دعا رئيس مجمع الكنائس الشرقية الأساقفة الكلدانيين إلى احترام سرية الاقتراع مذكرا بنص المادية 183 من قانون الكنائس الشرقية التي تذكر الأساقفة بضرورة انتخاب الشخص الذي يعتبرونه الأنسب في هذا المنصب

وذكر نيافته المشاركين في السينودس بنقاط ثلاث: حرية الانتخاب، بعيدا عن أي تأثير؛ التصويت يتم أمام الله، الصوت يُمنح إلى المرشح الأنسب بمنأى عن أي اعتبار آخر باستثناء مجد الله وخير الكنيسة

الشكر الجزيل للأب باسل يلدو لرفد موقعنا بهذه الصور

Michigan SEO